Articles

J’ai testé France Connect

France Connect, le service d’identification unifiée de l’État a été officiellement inauguré fin juin 2016, avec des promesses séduisantes :

  • Un accès unique aux services publics en ligne
  • Éviter la création d’une multitude de comptes et d’identifiants pour chaque administration
  • Facilité et sécuriser l’échange de données entre administrations (c’est le citoyen qui accepte ces échanges)

Quatre mois après où en est son déploiement ? Remplit-il toutes ses promesses ?

Nous avons voulu tester et établir un premier bilan post déploiement.

Fournisseurs de services vs fournisseurs d’identité

Tout d’abord, nous avons voulu savoir quels services proposait ce nouveau mode d’identification. Il faut bien distinguer deux choses :

  • Les fournisseurs d’identité : ces services générant les identifiants permettant aux internautes de se connecter à l’ensemble des fournisseurs de services
  • Les fournisseurs de services : les plateformes proposant une identification à travers le service France Connect

Les fournisseurs d’identité sont au nombre de trois : le service des impôts, l’assurance maladie et le service IDentité Numérique de la Poste. Ces organismes officiels sont donc actuellement les seuls à permettre aux internautes d’utiliser France Connect.

Les fournisseurs de services sont donc des sites ayant mis en place le module de connexion France Connect sur leur plateforme internet, ils sont actuellement au nombre de 24 services nationaux et collectivités locales confondus.

En pratique

Nous avons donc voulu tester le service sur plusieurs plateformes, afin d’évaluer le service et de voir si les promesses étaient pleinement remplies.

S’authentifier

J’ai commencé par tester l’authentification à travers France Connect avec les identifiants issus du service des impôts pour connaitre mon solde de point sur mon permis de conduire, l’un des premiers à avoir mis en place France Connect.

Étape 1 : accéder au service

Premier constat : le module est plus ou moins bien intégrer selon le site utilisé.

Cas 1 https://www.telepoints.info

Site de consultation du solde de points du permis de conduire

Cas 2 https://permisdeconduire.ants.gouv.fr/Vos-demarches/Le-permis-a-points/Solde-de-vos-points-via-France-Connect

Site de consultation du solde de points du permis de conduire

 

Étape 2 : choisir France Connect

Tout d’abord il est important de vérifier que les pop-up ne sont pas bloqués par le navigateur utilisé, la fenêtre d’identification de France Connect apparaissant, pour ce qui concerne cet exemple, dans une  fenêtre de ce type. Et auquel cas, il est nécessaire de les autoriser.

Accès à France Connect à travers une pop-up

 

Étape 3 : S’authentifier

Il suffit ensuite de choisir, avec quels identifiants on souhaite accéder au service.

Choix du Fournisseur d'identité sur  France Connect

 

D’entrer ses codes en question.

Identification via France Connect

 

De valider ses informations personnelles liées au compte utilisé.

Informations de connexion via France Connect

 

Et de renseigner le numéro de permis permettant de lier les deux comptes.

À noter que cette action n’est à réaliser que pour la première connexion, pour les prochaines, on accède directement au solde de points.

Lier les compte France Connect

 

Pour finalement pouvoir accéder au solde à point de son permis.

J’ai pu constater qu’il était aisé d’accéder à mon solde de point sans nécessairement disposer de mon code d’accès au site. Ce dernier étant spécifique et dédié et m’ayant été transmis par courrier papier, je ne l’ai pas sur moi et n’ai donc pas le réflexe de consulter ce solde. France Connect  permet de simplifier cette consultation.

Créer un compte

J’ai voulu ensuite tester la création de comptes sur des plateformes où je ne disposais d’aucun compte.

J’ai commencé par un service national, Info Retraite, permettant de disposer des informations sur son départ à la retraite et accessoirement de calculer son départ et le montant de sa retraite. Là encore, j’ai pu apprécier la simplicité d’utilisation de France Connect. Je n’ai pas eu à remplir de nouveaux champs pour la création de ce compte, les informations ayant été récupérées directement sur mon compte des impôts.

France Connect sur Info Retraite

 

J’ai ensuite voulu tester un site d’une collectivité locale, la ville de Nîmes, sur lequel je ne disposais pas non plus de compte, et qui proposait France Connect de manière parfaitement intégrée, sans pop-up.

France Connect site de Nîmes

 

J’ai donc suivi la procédure sans embûche, choisi l’identifiant des impôts, me suis identifiée avec ceux-ci, j’ai validé mes informations personnelles de base, sauf qu’à l’issu de cette authentification, je n’ai pas pu accéder directement à mon compte.

Validation du compte de la Ville de Nîmes

Validation du compte pour Nîmes via France Connect

 

On m’a demandé de renseigner mon adresse mail ou de lier manuellement mon compte utilisateur de la ville en me demandant de m’identifier. Or la démarche que j’ai réalisée était bien une création de compte, je n’étais pas détentrice d’un compte auprès de la ville, et mon mail était bien dans les informations détenues par les impôts, pour preuve, j’ai reçu un email à chaque connexion à travers France Connect.

J’ai donc renseigné cette dernière information et j’ai reçu un email de la ville de Nîmes me demandant de valider la création de mon compte, pour valider cette création et mon adresse mail.

Pour bien me rendre compte, j’ai également testé deux autres collectivités locales :

  • Nancy , où j’ai pu m’inscrire rapidement sans renseigner plus d’information
  • Les Hautes-Alpes , où j’ai à nouveau du renseigner mon email en plus de me connecter à France Connect

Il y a donc plusieurs schémas selon les institutions auxquelles on souhaite accéder.

Conclusions

Après ce test sur un panel de services, on peut donc dire que France Connect facilite grandement la consultation et la création de comptes utilisateur. Il s’agit donc d’une promesse pleinement remplie, un seul login et mot de passe permet bien d’accéder à plusieurs comptes et informations.

La création de comptes, bien que différente d’une plateforme à une autre est très rapide, 1 minute peut suffire, et cela même lorsqu’il est nécessaire de renseigner son email en plus de l’identification France Connect.

Pour ce qui est de la sécurisation du partage de données entre les administrations, difficile de s’engager sur cette question, il suffirait d’hacker un seul identifiant et un seul mot de passe pour accéder à une multitude de comptes. De plus, à aucun moment on ne demande expressément à l’utilisateur s’il est d’accord pour que les institutions partagent ses données. Pour le savoir, il faut se reporter aux conditions d’utilisation de France Connect, généralement positionnées dans les mentions légales des fournisseurs de services.

À la marge on peut également regretter que certains fournisseurs de services proposent une intégration à travers des pop-up, il s’agit d’une modalité peu ergonomique et accessible, la plupart des internautes utilisent des navigateurs bloquants ces fenêtres associées à du spam.